Lorsqu’on couvre son premier mariage en tant que photographe de mariage, il y a de la pression, et c’est normal. C’est un moment unique qui ne se reproduira pas. Il n’y a donc pas de place à l’erreur. Il est donc important de respecter quelques points importants pour réussir la réalisation des photos d’un mariage.

Apprendre à connaître les mariés

Il faut s’informer sur les préparatifs de l’évènement et commencer par analyser avec les futurs mariés, quelles sont leurs attentes et à quoi doit ressembler le programme du mariage : où se déroulera la cérémonie, où aura lieu le dîner, qui ne doit pas être absent et quels sont les points clés à ne pas manquer. Il faut également se demander : les mariés veulent-ils des photos posées, des photos en direct ou les deux ? On peut leur demander de montrer des exemples de photos qu’ils aiment et de celles qu’ils n’aiment pas du tout. L’on doit s’assurer d’être pleinement informé à ce stade pour éviter toute déception. Il faut tout noter sur une feuille de papier pour ne rien oublier.

La commodité du matériel

Il faut prendre son appareil photo, un trépied, un flash avec diffuseur, des piles, une carte mémoire de rechange et un ordinateur portable si l’on souhaite télécharger et revoir les photos. Pour les photos en extérieur, il faut se procurer un objectif de 35 à 70 mm afin de pouvoir réaliser un reportage photo de qualité et à la fois des photos grand angle et des gros plans. Penser également à un objectif grand angle 50 mm ou 80 mm avec une ouverture de F1.8 ou 2 pour les portraits et les photos d’intérieur. Pour éviter de tomber en panne sèche, c’est une bonne idée d’emporter deux appareils photo. Cela fera gagner du temps car on n’aura pas à changer de lentille toutes les cinq secondes.

Choix de l’emplacement et de la position de départ

Si le couple a des goûts plus conservateurs et désire par exemple organiser son mariage à Brest puis d’engager un photographe mariage brest, on peut les photographier sous un arbre. Ainsi, ils ne seront pas aveuglés par le soleil et l’on n’aura pas de problèmes d’exposition dus au fort contraste de la lumière. Il est également possible de photographier les mariés sur les marches d’une église ou d’une mairie, sur la plage, etc.

Capturer l’émotion

Une autre chose est de ne pas oublier les détails qui peuvent sembler sans importance. Ne pas manquer le baiser des mariés, les coupes de champagne, le bouquet de roses, les confettis sur la robe blanche, la joie des enfants, les sourires et les larmes de joie. Tous ces moments touchent les mariés et il faut jouer avec la profondeur de champ et garder la priorité d’ouverture entre F2 et F4. De plus, un flash est un excellent accessoire d’éclairage, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il permet d’avoir des images naturelles et spontanées. Il convient de l’utiliser en mode automatique TTL en réduisant l’intensité du flash à -2IL.Il faut le diriger vers son sujet pour le séparer de l’arrière-plan et le mettre au point. À l’intérieur, maintenir l’intensité à son maximum, diriger le flash vers le plafond et le garder en mode automatique pour éviter les ombres portées.